Le respect de votre vie privée est notre priorité.

Nous utilisons des cookies afin
d'améliorer votre expérience sur ce site.
En cliquant sur "j'accepte", vous acceptez l'utilisation de cookies et notre politique de confidentialité.



        

En savoir plus

Commander le capteur

Grâce au kit Sunrise, vous effectuez une analyse clinique de votre sommeil depuis le confort de votre lit.


Les capteurs sont à usage unique.

Qu’est-ce qui se cache derrière l’insomnie?

Que celui ou celle qui lit ses lignes et n’a jamais fait d’insomnie lève la main! L’insomnie est très fréquente dans notre société. Si vous avez déjà mis plus de 20 à 30 minutes à vous endormir, vous êtes réveillé(e) en pleine nuit ou beaucoup trop tôt sans réussir à vous rendormir, vous avez déjà été présenté(e)s. Mais savez-vous vraiment tout ce que ce terme recouvre?

Il n’y a pas qu’une seule insomnie...

L’insomnie est une incapacité à trouver le sommeil ou à se rendormir suite à un réveil nocturne ou trop matinal. L’insomnie est diverse et versatile: elle peut-être primaire ou secondaire. Primaire, elle existe seule. Secondaire, elle est la conséquence d’un autre trouble du sommeil, souvent ignoré. Prenons le cas imaginaire de Martine, qui se réveille au milieu de la nuit et se met à ruminer pendant plusieurs heures. Elle pensera souffrir d’insomnie. Sauf que le réveil initial de Martine a été ordonné par le cerveau car elle rencontrait des difficultés à respirer dans son sommeil. Dans ce cas précis, l’insomnie est secondaire à un trouble respiratoire. Le diagnostic et le traitement de celui-ci mettra le plus souvent un terme à l’insomnie.

Elle peut également être passagère, c’est à dire se produire sur une courte période et être causée par une situation ponctuelle; ou chronique. Le statut d’insomnie chronique est décrété lorsque le syndrome se manifeste plus de trois nuits par semaine pendant au moins un mois. C’est ce dernier type d’insomnie qui a le plus d’impact sur la santé. Le sommeil cesse d’être réparateur et le manque se répercute négativement sur les relations sociales et familiales ainsi que sur le travail.

Le statut d’insomnie chronique est décrété lorsque le syndrome se manifeste plus de trois nuits par semaine pendant au moins un mois.

Hygiène de vie, état psychologique, facteurs extérieurs…: les causes de l’insomnie

Ses causes peuvent être physiques et/ou psychologiques. Les causes physiques sont parfois liés à une mauvaise hygiène de vie: un absence d’exercice physique et l’abus d’alcool ou de drogues. Mentionnons également comme causes physiques le syndrôme des jambes sans repos (un trouble neurologique se caractérisant par un besoin irrépressible de bouger les jambes), l’apnée du sommeil, les douleurs et maladies chroniques, et la prise de certains médicaments.

Du côté des causes psychologiques, nous retrouvons le stress, l’anxiété (et les ruminations mentales qu’elles provoquent) et la dépression.

L’apparition de l’insomnie peut également être favorisée par des facteurs extérieurs tels que l’exposition aux écrans en soirée, la prise de caféine dans l’après-midi, une chambre pas assez sombre, fraîche ni silencieuse et une activité sportive trop tardive.

Quelles conséquences?

Le symptôme le plus évident de l’insomnie est le manque de sommeil et les troubles qu’il provoque: fatigue dès le matin, somnolence pendant la journée, irritabilité, difficultés à se concentrer et à mémoriser, un sentiment d’anxiété à l’approche du coucher.

Sur le long-terme, les risques sont plus importants et plus dangereux. En effet, après plusieurs années passées à lutter contre la fatigue, nous avons plus de chance de souffrir d’anxiété chronique, du syndrome fibromyalgique (douleurs musculaires et articulaires diffuses) et d’avoir une santé globale chancelante. Il n’y a aucune partie du corps qui n’est épargnée par le mal que cause le manque de sommeil mais celui-ci se répercute en premier lieu sur le coeur. En effet, un sommeil non réparateur débouche automatiquement sur un système cardiovasculaire amoindri.

Malheureusement, c’est un cercle vicieux. Les insomniaques se mettent à fabriquer de la sérotonine et de la mélatonine de manière inadéquate pour le cycle circadien, ce qui achève d’entériner et d’entretenir le problème.

Maintenant que vous avez tout compris, on vous parle des solutions qui existent ?

Les solutions contre l'insomnie

Articles liés